Outils pour utilisateurs

Outils du site


hors_les_murs:hack2eaux:contexte

Contexte(s) sur l'analyse de l'eau

Crise(s) de l'eau et épistémologie de point de vue

« Being-in-the-Room Privilege : Elite Capture and Epistemic Deference » par Olúfémi O. Táíwò (archivé ici), et l'exemple de la crise de l'eau à Flint, comté du Michigan, USA.

Il est question de légitimité, illégitimité, un peu de syndrome d'imposture, de déférence (face à la posture de référence sur des savoir) qui mal comprise et mal déployée peut-être, et est, délétère, voir toxique.

Táíwò, universitaire racisé dans un institution prestigieuse, commence par une anecdote : son amie Helen, une blanche, abandonne un projet d’écriture, ne se sentant pas légitime pour l’écrire. Elle le lui confie car elle « n’a aucune idée de ce que cela fait d’être noir… » Cette expression interpelle Táíwò et le gène.

Et delà il déroule une intéressante analyse pour contrer faux semblant et chausse trappe d'un point de vue à la lisière de la philosophie et de l'anthropologie.

I abandoned the pitch because I don’t think I’m the right person to write this story – I have no idea what it’s like to be Black… I can send you the Google doc with my notes, too?”

I flinched inwardly. It was an innocent and properly motivated offer: Helen, a freelance journalist, was offering to give up something for me, stemming from her concern to live out an ethos of racial justice. But I worried that it was also a trap

Le problème de déférence, de sentiment d'illégitimité, et des savoirs, allons sur la crise sanitaire et scandale de l'eau dans la ville de Flint.

2014, pour réduire ses coûts, la municipalité de Flint a décidé de puiser son eau dans la rivière locale plutôt que de continuer de l'acheter à la ville de Detroit. Cette eau de rivière étant hautement contaminée au plomb.

Pendant un an et demi, les habitant·e·s de la commune pauvre et à majorité noire se sont empoisonnés lentement en buvant l'eau du robinet.

Toutes les institutions d'autorité, toute échelle et tout niveau, ont ignorées les alertes des habitant·e·s considéré·e·s comme ignares, illégitimes.

Les personnes concernées se sont auto-organisées, constituant, en configuration sociale particulière, une auto-institution d'une entité légitime et outillée (langage, méthode, protocole, ECTS)

Autrement dit, une autorité épistémique qui produit et critique des savoirs, de la connaissance.

Une « forge » assez robuste pour enclencher des collaborations avec des scientifiques institué·e·s. (Note perso: on retrouve là une mise action bien connue. Exemple parmi tant d'autres : Plogoff, Bretagne, et la centrale nucléaire et la population, ou encore les Algues vertes et aussi L'Olt en Roumanie et l'aluminium en Roumanie ; Chlordecon Martinique et Guadeloupe.)

S'en suit un programme de science participative en pair à pair. Notamment distribution de kit pour réaliser des tests, produire une base d'informations et de données solide.

Cela déclenche une prise de conscience au niveau national. Et pas uniquement sur l'empoisonnement au plomb. Aussi sur la déférence, le mépris social, et le racisme dans la chaîne de considérations des informations et de mise en œuvre de savoirs.

La population de Flint ni « célébré » une victoire, et même refusé de faire l’objet d’un récit positif.

« Il n'y avait rien de spécial dans le fait d’être empoisonné par l’eau au plomb : tout le monde pouvait comprendre ce que cela faisait. Il fallait seulement sortir de cette situation »

A l’issue de cette campagne, des dédommagements, et pas de victoire fracassante : une épistémologie constructive ne peut pas garantir une victoire complète. Mais elle renforce les chances au sein du jeu des épistémologie tandis que l’épistémologie déférente ne joue même pas.

C'est dans cette épistémologie de déférence que Táìwò plonge et décrit finement ce qui ce cache derrière :

L'accès à des espaces d'influences, ou constitution de ceux—ci. Les difficultés liées aux vécus sociaux, et les structures sous-jacentes qui les conditionnent.

Il écrit épistémologie de point de vue (standpoint epystemology - SE)

Une telle expression exprime en effet quelque chose de la SE, dont le principe décisif, outre la connaissance située socialement, stipule que des groupes détiennent une autorité épistémique du fait d'un avantage positionnel relativement à leurs expériences.

Par exemple, son amie Helen présume que parce qu’il est noir, il détient de fait une autorité pour rapporter les expériences types du groupe. Or sa trajectoire personnelle a été différente des personnes marginalisées au sein de sa catégorie raciale.

Plus encore, ce qui lui permet de bénéficier de marques de déférence à cette occasion a été justement rendu possible du fait qu’il a eu une trajectoire et des opportunités qui l’éloignent de l’expérience vécue par le groupe racial auquel néanmoins on l’associe.

Il remarque l’ironie de la situation : s’il avait grandi dans le genre de communauté qu’imagine son amie, il n’aurait pas pu avoir cette conversation avec elle, ni n’aurait eu l’occasion d’être son ami, etc.

Merci : Robinson Opp, doctorant en philosophie pratique, pour nous avoir aidé à trouver et décortiquer cette ressource.

Le cours de Didier Fassin (anthropologue, sociologue et médecin français) au Collège de France :

Naissance de la santé publique : de la clinique à la population, le cas du saturnisme infantile conséquence de l'intoxication par le plomb, des peintures notamment. Prendre en compte l'habitat insalubre, a contamination, la xénophobie et la morale et l'éthique pour penser la santé.

Vous y trouverez des cas très similaire dans l'histoire récente de la médecine et santé publique en France.

Avec évidemment une prise de recul sur la pandémie actuelle et aussi la naissance du libéralisme et de la biopolitique

ici, archive

En Août 2021, Liège a été l'une des région géographiques touchées sévèrement et dramatiquement par des inondations dues à des événements météorologiques. Une catastrophe qui impacte toute personne sans distinctions avec cependant des effets et de conséquences différentes selon la « position » sociale d'un individu ou d'un groupe.

Les problématiques liées entre eau et réalité sociale sont nombreuses (qualité, pollution, quantité, disponibilité, gouvernance, etc) et les catastrophes en contexte de réchauffement climatique deviennent des révélateurs augmentant en fréquence et en intensité.

Un exemple parmi d'autres : on trouve de l'ibuprofène à des concentrations supérieures à celles suggérées pour les normes actuel sur l'environnement dans 62 % à 84 % des cas où des prélèvements ont été réalisé dans les rivières britanniques ( https://cdn.buglife.org.uk/2021/09/Pharmaceuticals-in-freshwater-environments-and-their-potential-effects-on-freshwater-invertebrates-September-2021.pdf).

Le simple outil de test, même des meilleurs qualités de celui-ci, ne suffit pas. Vraiment pas. Mais le fait pour une communauté de se doter d'une capacité d'enquête collective permet la réflexion et l'action commune, sur une base pratique et solide prenant en compte les réalités locales.

Pages liées

Ressources externes

Vous pourriez laisser un commentaire si vous étiez connecté.
hors_les_murs/hack2eaux/contexte.txt · Dernière modification: 2021/11/10 16:48 de xavcc